02 mar

Ce samedi 15 février, les jeunes de notre atelier de théâtre à Hastière «Scène aux Ados» sont allés à la rencontre de Mory, Ibrahim, Lamarana, Jadys et Rémy.

«Qui sont-ils ?» Ce sont des Mineurs Etrangers Non Accompagnés (MENA). Ils sont cinq et ce soir-là, au Centre Culturel de Beauraing, ils nous livrent leur(s) histoire(s).  «Pour un monde meilleur» est le titre de leur pièce écrite par leur soin lors d’un atelier théâtre porté par Tony Teise éducateur au Centre Fedasil de Pondrôme. Ils y mettent en scène le chemin parcouru pour arriver en Belgique, leurs espoirs pour un « ailleurs », pour un monde meilleur. Les thèmes abordés sont principalement ceux de l’exil, de l’immigration, mais aussi l’apprentissage d’une autre culture et ce qu’on l’appelle communément «l’intégration».

La rencontre débute dans l’après-midi. Par le biais du jeu théâtral, leur outil commun, les deux groupes se retrouvent. S’ensuivent une série d’exercices et de jeux «brise-glaces» afin de favoriser la cohésion du groupe, mais aussi l’expression de chacun. Les présentations sont faites dans la joie, la spontanéité et la bonne humeur. Nous avons également eu l’occasion de partager un repas «auberge espagnole»  avant la représentation l’opportunité pour tous de s’impliquer dans la démarche. En voilà un bon prétexte pour partager dans l’informel, discuter et se retrouver dans les passions communes. Les jeunes ont été sensibles à ce sens de l’accueil, le souci de l’autre et les valeurs partagées autour des mets délicieux.

Notre mission de sensibilisation et de prévention passe aussi par la rencontre, quelle qu’elle soit, rencontrer les différences et l’inconnu, apprendre à se parler, à faire ensemble, surpasser les préjugés et surtout découvrir l’humain derrière les statistiques et les discours médiatiques.

L’heure du spectacle arrive et…C’était génial ! «Touchant» est le mot suspendu à toutes les lèvres des jeunes (et des moins jeunes). Ensemble nous avons découvert le versant morose de la réalité des MENA, parcours, violences administratives, séparation des familles, humiliations, discriminations, racisme… Malgré les thématiques fortes, le spectacle reste à leur image : drôle, profond, intelligent, résilient, musical et dansant. Nous sommes traversés par mille émotions différentes, passant du rire aux larmes et inversement. À la fin de la représentation, un bord de scène est organisé. L’occasion de les féliciter et de s’émouvoir avec eux du cadeau qu’ils nous font à travers leurs récits

« Quand est-ce qu’on les revoit ? »Tous les jeunes ont exprimé l’envie de se retrouver sur d’autres événements, de transposer l’expérience au-delà d’un instant. Nous les invitons volontiers à notre spectacle du 29 avril au Centre Culturel de Dinant. Merci à eux, à leur équipe solaire emplie de résilience, pour le beau moment d’humanité et de partage. Merci aux jeunes d’ouvrir les portes à la réflexion et leurs cœurs! A bientôt sur d’autres planches !

Anaïs Horrent

Groupe théâtre Hastière Fedasil