15 mai

  • Par Jean-Jacques Struyven
  • Catégorie Stages

Du 1er au 7 avril 2018, nous avons eu la chance de participer à un stage résidentiel dans les locaux de l’Institut Notre-Dame de Beauraing basé sur le thème de la rencontre.

En effet, tout au long de la semaine, des jeunes issus de l’AMO « Atout jeunes » de Molenbeek, de l’asbl Javva de Bruxelles, du centre Fedasil de Pondrôme et enfin de notre AMO Dinamo ont pu s’initier aux techniques du théâtre non-verbal avec Adrian DIAZ, notre génialissime animateur mis à notre disposition par la Province de Namur.  Sa méthode de travail est de les laisser créer une « œuvre » selon leurs envies et idées. Et les idées ont été nombreuses ! Les jeunes de Fedasil  ayant expliqué leurs parcours, les difficultés de l’exil et tout ce qui en découle. Ces récits ont littéralement bouleversé le groupe et cela l’a naturellement orienté vers ce thème pour la création. Le vendredi, nous avons présenté cette réalisation devant un petit public et nous fûmes stupéfaits de la réaction des gens présents. Quand nous avons relevé la tête après notre prestation ! Rares étaient les personnes dont les yeux n’étaient pas au minimum humides !
Touchant, intense, chargé, dur, émouvant, …voici pour ne citer que ceux-là, les qualificatifs que nous avons entendu en retour.

A côté du volet théâtre, de nombreuses autres activités ont été proposées mais trois méritent particulièrement d’être relatées.

Nous avons eu l’opportunité de rencontrer la troupe « Ophélia » composée de jeunes Brésiliens, Haïtiens alors en tournée en Belgique. Ils sont venus proposer une initiation aux danses haïtiennes, brésiliennes et au hip hop grâce à la collaboration avec Article 27 et la Compagnie Buissonnière. Après leurs animations, il y a eu des échanges très riches sur les réalités, vécus de chacun et nous avons clôturé cette merveilleuse journée par un moment de convivialité autour d’un barbecue où les liens se sont encore resserrés.

Un autre temps fort fut notre visite au centre Fedasil de Pondrôme où après un parcours questions permettant de découvrir les difficultés rencontrées par les demandeurs d’asile, des initiations djembé et un petit tournoi de mini-foot, nous avons eu l’occasion de goûter du thé préparé par de jeunes Afghans du centre et d’assister à des danses traditionnelles afghanes.  Ensuite, le centre nous a proposé de rencontrer Mireille et Aëlle qui ont défrayé la chronique régionale il y a peu avec l’annonce de leur ordre de quitter le territoire. Mireille nous a conté leur histoire…nous aurions pu entendre une mouche voler tant nous étions absorbés par son récit…très vite les mouchoirs ont fusés dans chaque coin de la pièce ! Moment à la fois agréable pour le partage et douloureux face à cette réalité.

Le dernier soir, nous avons clôturé avec le festival local à l’initiative de citoyens beaurinois : Beauraing Is Not Dead ! Ce moment fût généralement bien apprécié et certains ont pour l’occasion fait la découverte d’une pratique bien connue des Punks, le pogo !

Le samedi, dernier jour, il fallait déjà se séparer, reprendre son chemin. Après un débriefing et un petit repas léger au soleil, nous nous sommes donc dit au revoir le cœur serré…

Le bilan de ce stage s’avère plus que positif au regard des retours entendus tant de la part des jeunes que des travailleurs issus des différentes associations partenaires.

Ce projet qui a rencontré pas mal de pierres sur son chemin et qui était en soi un défi de mélange des « genres »(mineurs/majeurs, ruraux/citadins, multiculturalité,…) a finalement débouché sur de belles amitiés, des partages magiques et sur d’autres idées fécondes qui verront peut-être le jour un jour…

Suite au prochain épisode du 8 au 14 juillet 2018, à Molenbeek autour de la création de mobilier urbain.

Jess, Jean-Jacques et Françoise

Photo de groupe dav dav dav 5 dav 7 dav dav dav